Vous êtes ici : AccueilAccueil

COVID19 : La fin du mythe protecteur du tabagisme

Publié le 29 septembre 2020 Mis à jour le 6 octobre 2020
Date(s)

du 4 octobre 2020 au 5 octobre 2020

Le tabac est-il un moyen de se protéger de la COVID-19 ?


Une étude suggérait en avril que le tabac pouvait avoir un effet protecteur face à l'infection à coronavirus, mais qu'en est-il vraiment ? Depuis la publication de cette étude, d'autres travaux ont étés réalisés. Ceux-ci montrent que la nicotine contenue dans le tabac ou dans les cigarettes électroniques entraîne une augmentation des sites où le coronavirus peut se fixer dans l'appareil respiratoire, entrainant donc un risque plus élevé chez les fumeurs de développer une forme grave, avec une atteinte neurologique dans 1 cas sur 3 environ.

Si vous souhaitez avoir plus d'informations ou pour vous aider à arrêter de fumer, n'hésitez pas à venir au Service de Santé Universitaire et en discuter avec un.e médecin ou une infirmière.
 
Sources :
Sabrina Rahman Archie and Luca Cucullo; (2020) Cerebrovascular and Neurological Dysfunction under the Threat of COVID-19: Is There a Comorbid Role for Smoking and Vaping? DOI https://doi.org/10.3390/ijms21113916

Simons D., Brown J., Shahab L., Perski O; (2020) Smoking and COVID-19: Rapid evidence review for the Royal College of Physicians, London (UK). Qeios 10.32388/vgjcun. (In press).

Joan C. Smith, Erin L. Sausville, Vishruth Girish, Monet Lou Yuan, Anand Vasudevan, Kristen M. John, Jason M. Sheltzer; (2020) Cigarette Smoke Exposure and Inflammatory Signaling Increase the Expression of the SARS-CoV-2 Receptor ACE2 in the Respiratory Tract. DOI https://doi.org/10.1016/j.devcel.2020.05.012