Pandémie de Covid19 et vaccination : questions-réponses du SSU de l'UCA

La vaccination contre la Covid19 est à ce jour notre meilleure arme pour limiter les cas graves de Covid19 et pour limiter la circulation virale (et donc la probabilité d'apparition de cas graves). La vaccination stimule la production d'anticorps spécifiques contre le virus, ce qui nous protège si notre corps rencontre par la suite le virus. Le vaccin renforce donc les défenses immunitaires contre la Covid19.

 

Qu'est-ce qu'une vaccination complète Covid19 ?

Vous êtes considéré(e) comme "complètement" vacciné(e) :
o plus de 4 semaines après l’injection pour les vaccins à une dose (Johnson&Johnson) ;
o plus de 7 jours après la deuxième injection pour les vaccins à deux doses (Pfizer, Moderna, AstraZeneca) ;
o plus de 7 jours après l’injection si vous êtes rétabli de la Covid-19 (dans ce cas, une seule injection est nécessaire)
 

Est-ce que la vaccination est obligatoire pour les étudiant(e)s à l'UCA ?

La vaccination Covid19 est obligatoire seulement pour les étudiants ayant une exposition en stage professionnel au plus près des personnes les plus vulnérables parmi les activités professionnels listées dans le texte de loi : article 12 de la loi du 5 août 2021
Cela concerne les futurs professionnels de santé au sens 4 du code de la santé publique (filières médecine, pharmacie, odontologie, maïeutique, IFMK, IFSI, orthoptie, ergothérapie...), mais aussi les futurs psychologues, ostéopathes, chiropracteurs, avant le début de leurs stages.

Il n'y a pas d'obligation vaccinale pour les autres étudiants mais elle est vivement recommandée par toute l'équipe soignante du SSU et par nos agences de santé.
 

Est-ce que le passe sanitaire est obligatoire à l'UCA ?

Il n'est pas obligatoire à l'Université sauf dans le cadre précis d'évènements rassemblant plus de 50 personnes dont des personnes extérieures à l'Université.
 

Comment obtenir le passe sanitaire ?

Il y a trois situations qui permettent d'obtenir un passe sanitaire :
  1. Etre vacciné(e) complètement (cf. première question), vous bénéficierez d'un certificat et d'un QRcode (on peut l'importer sur l'application TousAntiCovid). Si vous L'attestation est aussi téléchargeable en tout autonomie à partir du téléservice : https://attestation-vaccin.ameli.fr.
  2. Avoir eu un test PCR ou antigénique négatif : le passe sanitaire est valide 72h après le test (s'il est négatif).
  3. Avoir contracté la Covid19 dans les 6 derniers mois : un test virologique (PCR ou antigénique) positif permet d'obtenir un passe sanitaire valide à partir du 11ème jour après le test et jusqu'à 6 mois après le test. La vaccination est recommandée après ces 6 mois et une seule dose suffira pour être considéré(e) totalement vacciné(e).

Quelles sont les conduites à tenir Covid19 (en cas de symptômes, de contact avec une personne positive...) ?

Merci de consulter les conduites à tenir mises à jour : cliquez-ici
 

Où se faire vacciner ? Où se faire tester ?

Le site https://www.sante.fr vous indique l'ensemble des lieux de vaccination et de dépistage à proximité.
La vaccination est gratuite, et vous pouvez y accéder même sans numéro d'assurance maladie.
Les dépistages sont sans frais également mais vous devez présenter votre attestation d'assurance maladie ou carte vitale. Les tests PCR sont à préférer aux tests antigéniques.
Le SSU ne dispose pas à ce jour de vaccins contre la Covid19, une demande préfectorale est en cours avec le soutien de l'ARS.
 

Je suis vacciné(e), dois-je respecter les mesures barrières ?

Tant que le virus circule activement et sur tout le territoire, il est nécessaire de freiner sa circulation avec les mesures barrières en plus de la vaccination. Cela nous permettra de limiter le nombre de cas graves en attendant d'atteindre une immunité collective (par la vaccination et par la maladie), qui va entraver la circulation massive du virus et probablement la resteindre à de petits foyers de contamination.
En attendant, le port du masque à l'UCA est obligatoire pour le personnel et les étudiants. Pensez aussi à ventiler les espaces intérieurs, les véhicules partagés, le plus possible.
 

Je suis étudiant(e) international(e) et j'ai été vacciné(e) à l'étranger, comment obtenir le passe sanitaire ?

  • Si vous avez été vacciné(e) en dehors de l'Union Européenne : pour obtenir votre passe sanitaire, un site a été mis en place pour le demander en ligne : https://www.demarches-simplifiees.fr/commencer/passe-sanitaire-etudiants
     
  • Si vous avez été vacciné(e) dans un pays de l'Union Européenne (UE) : le certificat vaccinal obtenu à l'issue de votre vaccination est valable dans toute l'UE dont la France. Votre QR code peut être imprimé et présenté, ou ajouté dans l’application TousAntiCovid, pour justifier de votre statut vaccinal.

Seuls les vaccins de Pfizer-BioNTech (Cominarty), Moderna (Spikevax), AstraZeneca (Vaxzevria), Johnson&Johnson (Janssen) sont reconnus par l'Agence Européenne du Médicament et permettent d'obtenir un certificat vaccinal reconnu en Europe. Les vaccins chinois, russes, indiens, etc ne sont pas reconnus à ce jour.
Si vous avez été vacciné en totalité ou en partie par un autre vaccin, vous n'êtes pas considéré(e) vacciné(e) et vous devez vous diriger vers un centre de vaccination de proximité pour être mis à jour et obtenir un certificat vaccinal et un passe sanitaire.
 

Je suis étudiant(e) international(e) et je ne suis pas vacciné(e)

Vous devez avant tout respecter les règles d'entrée sur le territoire : https://www.diplomatie.gouv.fr/fr/le-ministere-et-son-reseau/actualites-du-ministere/informations-coronavirus-covid-19/faq-covid-19-les-reponses-a-vos-questions/#sommaire_5
Si vous devez respecter une quarantaine de 10 jours (originaire d'un pays en liste rouge), veuillez le respecter scrupuleusement (des contrôles de force de police peuvent être effectués), et signaler à votre établissement d'accueil (service de scolarité) votre mesure de quarantaine si elle empêche votre présence à l'Université.

Nous vous conseillons de rapidement vous faire vacciner dans un lieu de vaccination.
 

J'ai été vacciné(e) complètement, dois-je avoir une dose de rappel ?

Actuellement les personnes qui doivent bénéficier d'un rappel de leur vaccination, sont :

  • Les personnes ayant reçu le vaccin Covid-19 Janssen.
  • Les personnes à très haut risque de forme grave (A);
  • Les personnes présentant des pathologies facteurs de risque de forme grave, selon la classification établie par la Haute Autorité de Santé (B);
  • Les personnes sévèrement immunodéprimées (C);
  • Les personnes de plus de 65 ans;
  • (Aussi les résidents des EHPAD et des USLD, mais cela ne doit pas te concerner !)

Il est recommandé de respecter un délai minimal de 6 mois entre la primovaccination complète et l'administration d'une dose de rappel.

Cas particuliers pour :

  • les personnes vaccinées avec une dose de Janssen : la dose de rappel doit être réalisée avec Spikevax (Moderna) ou Comirnaty (Pfizer), dans un délai minimal de 4 semaines après la primovaccination.
  • les personnes sévèrement immunodéprimées ayant déjà bénéficié de 3 doses de vaccin : une dose de rappel est possible, dans un délai inférieur à 6 mois (mais d'au moins 3 mois) et dès lors qu'il est jugé par l'équipe médicale que la quatrième dose permettrait d'améliorer la réponse immunitaire du patient.
  • les patients ayant contracté la Covid-19 après leur premier schéma vaccinal : à ce jour, ils ne doivent pas se voir proposer de dose de rappel.

A) personnes à très haut risque de forme grave de Covid
- atteintes de cancers et de maladies hématologiques malignes en cours de traitement par chimiothérapie ;
- atteintes de maladies rénales chroniques sévères, dont les patients dialysés ;
- transplantées d'organes solides ;
- transplantées par allogreffe de cellules souches hématopoïétiques ;
- atteintes de poly-pathologies chroniques et présentant au moins deux insuffisances d'organes ;
- atteintes de certaines maladies rares et particulièrement à risque en cas d'infection (liste établie par les filières de santé des maladies rares) ;
- atteintes de trisomie 21

(B) personnes présentant des pathologies facteurs de risque de forme grave, selon la classification établie par la Haute Autorité de Santé

(C) personnes sévèrement immunodéprimées :
- personnes atteintes de leucémie lymphoïde chronique (LLC) (nouveau) ;
- personnes atteintes de certains types de lymphomes traités par anti-CD20 (nouveau) ;
- ayant reçu une transplantation d'organe ou de cellules souches hématopoïétiques ;
- sous chimiothérapie lymphopéniante ;
- traitées par des médicaments immunosuppresseurs forts : Antimétabolites (Cellcept®, Myfortic®, mycophénolate mofétil, Imurel®, azathioprine)… et AntiCD20 (rituximab : Mabthera®, Rixathon®, Truxima®) ;
- dialysées chroniques ;
- au cas par cas, les personnes sous immunosuppresseurs ne relevant pas des catégories précédentes ou porteuses d'un déficit immunitaire primitif.